héritage britannique en inde

Les territoires qui le composent vont tour à tour réclamer leur indépendance ou mettre fin à leur lien de subordination comme cela a été le cas pour le Canada (1982), l'Australie (1986), la Nouvelle-Zélande (1986) ou Hong Kong (1997). Celle-ci est en faveur de la partition car elle crée une majorité musulmane dans la province orientale ce qui permettrait aux musulmans d'accéder plus facilement à des responsabilités politiques[48]. Il fut créé par Nanak, premier des 10 gourous, ou maîtres, des sikhs. Des manifestations d'étudiants puis de paysans ont lieu, particulièrement dans l'est des Provinces unies, le Bihar et le Bengale, mais l'importante présence militaire britannique due à la guerre met fin au mouvement en à peine six semaines[81]. Au moment de l'Indépendance de l'Inde et du Pakistan en août 1947, il y avait 565 États princiers dirigés par des Thakurs, des Rajas ou des Nawabs. Le réseau, le quatrième du monde à la fin du XIXe siècle, est construit et géré par des entreprises privées : les administrateurs et ingénieurs en sont britanniques et, au début, les Indiens n'occupent que des postes non qualifiés[30]. L'Inde occupe par la suite une place plus importante sur la scène internationale : elle devient membre fondateur de la Société des Nations en 1920 et participe aux Jeux olympiques de 1920 à Anvers sous le nom « Indes anglaises »[53]. À l'inverse, le Congrès se veut un parti laïque et s'oppose vigoureusement à un État religieux et à la division de l'Inde. Le jour suivant, des émeutes éclatent entre hindous et musulmans à Calcutta et se propagent à toute l'Inde. Il fut assassiné. Disponible sur http://junior.universalis.fr/encyclopedie/inde-britannique/. Élargissez votre recherche dans Universalis, Administrateur colonial en Inde britanniqueCrédits : © Hulton Archive/ Getty Images. Les plus importants d'entre eux signent des traités avec la Grande-Bretagne établissant des droits et pouvoirs importants pour leurs princes.  Lire l’article, Le processus de décolonisation de l'Asie et de l'Afrique, bien que souvent violent, est dans l'ensemble relativement rapide. Calcutta et Bombay, mégalopoles dynamiques à héritage colonial britannique fascinant. Culturellement, linguisiquement, socialement... Qu'est-ce qui a changé ou n'a pas changé entre les deux identités, britannique et indienne ? Un Britannique, déjà atteint par le coronavirus, le paludisme et la dengue, a été mordu par un cobra royal. En Inde, la religion façonne la vie. La partition du Bengale est annulée en 1911. Les paysans, qui avaient bénéficié d'importantes réformes agraires dans les Provinces unies, sont considérés comme peu loyaux car nombre d'entre eux ont soutenu leurs anciens propriétaires contre les Britanniques pendant la rébellion. Elle a pris fin en 1947, date de l’indépendance. À partir de 1861, le Conseil se compose de trois membres nommés par le Secrétaire d'État et de deux par le monarque, puis tous sont nommés par le monarque à partir de 1869. Elle se renforça considérablement au 19 e siècle et s’acheva en 1947, année où l’Inde accéda à l’indépendance.. Gandhi suspend alors le mouvement. Ce discours n’a jamais été présenté devant le Parlement britannique selon ses archives Culturellement, linguisiquement, socialement... Qu'est-ce qui a changé ou n'a pas changé entre les deux identités, britannique et indienne ? Le Congrès est alors composé d'une élite indienne occidentalisée, sans l'objectif d'en élargir la base. Annie Besant exprime le sentiment des leaders politiques indiens en dénonçant ces réformes comme « indignes à offrir pour l'Angleterre et à accepter pour l'Inde »[63]. Le général Warren Hastings resta célèbre pour les énormes pots-de-vin qu'il prélevait. Retrouvez une chaîne de caractères dans l'article consulté en utilisant le raccourci clavier puis en saisissant le texte dans la zone de recherche. Avant la Première Guerre mondiale, l'Armée indienne compte 155 000 soldats. Sélectionner un autre pays. Toutefois, la Principauté d'Hyderabad est annexée militairement par l'Inde en 1948. Commandez le kit MyHeritage ADN. Utilisé par l'armée Britannique lors de leurs conquêtes en Afrique du sud (Célèbre bataille en 1879 que livra le "24th foot regiment" contre les tribus "Zoulous" au Mont Isandlwana et à Rorke's Drift) ainsi qu'en Inde. Pendant cette période, le pays fut dénommé simplement « Inde » (India) dans la législation et c'est sous ce nom qu'il participa aux Jeux olympiques de 1900, 1920, 1928, 1932 et 1936 et devint membre fondateur des Nations unies en 1945. De plus, les Britanniques dépensent en Inde de quoi produire des uniformes, des armes et des munitions, ce qui accroit le secteur industriel[79]. Il s'agit des origines ethniques les plus courantes en Inde, selon toutes les données des utilisateurs de MyHeritage ADN. Elle se renforça considérablement au 19e siècle et s’acheva en 1947, année où l’Inde accéda à l’indépendance. En novembre 1918, ils sont 573 000[22]. Le parti remporte les élections dans sept des onze provinces[72]. INDE BRITANNIQUE - (repères chronologiques) Écrit par Olivier COMPAGNON • 587 mots Juin 1757 L'officier anglais Robert Clive écrase à Plassey une armée indigène et, en prenant le contrôle du Bengale, permet le renforcement de la présence anglaise en Inde. Une Chambre des Princes est créée par proclamation royale en 1920 comme lieu de discussions des princes et de dialogue avec le gouvernement. Son règne, qui fut plus long que celui des souverains britanniques précédents, est appelé l'époque victorienne.Alexandrina Victoria naît le 24 mai 1819 à Londres, vill... Il donne naissance, chez les peuples anciennement soumis, à une prise de conscience de leur ... Les investissements privés, garantis par le gouvernement, affluent et le réseau s'étend rapidement[31], alors que certains États princiers construisent également leurs propres lignes. Sont notamment considérés comme « races martiales » les sikhs, les Pachtounes, les Rajputs ou encore les Gurkhas[21]. Le maharaja du Jammu-et-Cachemire refuse d'intégrer un des nouveaux dominions jusqu'à ce que la menace d'une invasion par le Pakistan le pousse à rejoindre l'Inde. Il s'agit des origines ethniques les plus courantes en Inde, selon toutes les données des utilisateurs de MyHeritage ADN. Le Népal signe avec les Britanniques le traité de Sugauli en 1815 et le Bhoutan est placé sous protectorat par le traité de Punakha en 1910, mais ces deux royaumes ne sont pas intégrés au Raj. Le Raj britannique s'étend sur la presque totalité des territoires actuels de l'Inde, du Pakistan et du Bangladesh, avec des exceptions telles que Goa, Pondichéry et quelques autres comptoirs alors respectivement intégrés à l'empire colonial portugais et à l'empire colonial français. [1] 1. Sauvegardez les documents de votre choix en cliquant sur l’étoile, Avant de quitter le site, pensez à exporter votre historique de navigation. Plus de 200 États ont une superficie de moins de 25 km2[25]. La capitale est Dacca (ou Dhaka).GéographieLe Bangladesh a une frontière avec l'Inde et la Birmanie. Inde - En s'organisant en partis politiques, le monde paysan a permis à certaines basses castes de profiter de la discrimination positive et parfois de prendre le pouvoir. À partir de 1903, Lord Kitchener est nommé commandant en chef en Inde (Commander-in-Chief, India). Pour Gandhi, la Satyagraha est différente de la résistance passive : il s'agit du « dernier recours pour ceux assez forts dans leur engagement en faveur de la vérité pour souffrir pour sa cause »[g],[57]. L'agitation politique et la poursuite de la guerre poussent les Britanniques à accorder des concessions. Plus de 3 millions de Bengalais sont morts de faim au cours de la famine de 1943. En 1909, les réformes Morley-Minto (du nom de John Morley, Secrétaire d'État à l'Inde, et du comte de Minto, vice-roi) accordent aux Indiens un rôle limité dans les législatures centrale et provinciales. Des « troupes du service impérial » en provenance des États princiers servent également pendant la Grande Guerre. Celle-ci étant suzeraine des États princiers, les gouverneurs généraux portent le titre de « vice-roi » (« Viceroy »). Crédits : © Dungan—Time Life Pictures/Getty Images. », « Je hais les Indiens. En 1917, Gandhi fait son retour sur la scène politique indienne au Bihar : il y est invité par un groupe de fermiers forcés depuis plusieurs années à planter de l'indigo et à le vendre à des prix en dessous du marché aux Britanniques qui leur louent la terre[58]. Aujourd'hui, la ville est divisée en deux parties : Delhi, la vieille ville, et New Delhi, la capitale de l'Inde.  Lire l’article, Située en Asie du Sud, l'Inde est un vaste pays de la taille d'un sous-continent. Des officiers indiens mutins, lors de la révolte des cipayes, considérée, en Inde, comme la première guerre d'indépendance contre la colonisation britannique. La communauté musulmane reçoit un électorat séparé et une double représentation[49]. Le dernier vice-roi des Indes, lord Mountbatten, reste gouverneur général pendant... « Inde britannique ». Womesh Chandra Bonerjee est élu premier président. Les travaillistes sont par principe hostiles à la colonisation, les libéraux et une bonne partie des conservateurs considèrent désormais que le maintien du Raj sous domination britannique est un fardeau financier tandis que l'intérêt économique est discutable. BIOGRAPHIE DE GANDHI - Dit le Mahatma. Dévoilez vos origines ethniques et trouvez de nouveaux parents avec notre test ADN. Le corps électoral de l'Assemblée législative est également fortement limité : en 1934 il est de seulement 1,4 million d'électeurs[13]. Le 12 mars de la même année, Gandhi entame la marche du sel afin d'encourager les Indiens à violer le monopole d'État sur le sel : il parcourt 386 km à pied jusqu'à l'Océan Indien où, avec plusieurs milliers de partisans, il récolte du sel. Le gouvernement de Delhi avait envoyé un télégramme lui peignant une image de la dévastation horrible et du nombre de personnes qui avaient trouvé la mort. Winston Churchill en Inde en 1896 2. Inde - principales origines ethniques. La couronne d’Angleterre accorde rapidement à l’East India Company d’importants pouvoirs économiques (le commerce des épices, du thé, des tissus est très lucratif), mais aussi politiques, diplomatiques et militaires (conquérir des territoires en Inde, y exercer la justice et y commander des armées, établir des relations diplomatiques...). La nouvelle est annoncée lors du durbar de Delhi au cours duquel le roi George V est couronné Empereur des Indes. Le Britannique originaire de l'île de Wight se trouve en Inde depuis quelques mois, où il gère une entreprise de commerce équitable qui revend des fabrications locales au Royaume-Uni. EN STOCK Très belle reconstitution du casque colonial de l'Empire Britannique sous le règne de la Reine Victoria. Au nombre de 70, ils fondent le Congrès national indien. Les religions les plus pratiquées sont l'hindouisme (82%), l'islam (12%) et le christianisme. Toutefois, l'adoption en 1915 du Defence of India Act autorise le gouvernement colonial à interner les dissidents politiques sans procès ou à censurer la presse[61]. Il rejoint les forces de l'Axe dans l'espoir d'obtenir l'indépendance de l'Inde par la force[83] et, avec le soutien du Japon, crée une Armée nationale indienne puis le Gouvernement provisoire de l'Inde libre[83]. Le principe de représentation communautaire, initié par la réformes Minto-Morley et approuvé par le Pacte de Lucknow, est réaffirmé avec des sièges réservés pour les musulmans, les sikhs, les chrétiens, les Anglo-Indiens, les Européens à la fois au niveau provincial et au niveau central[62]. En 1919, les fonctions législatives sont transférées à une législature indienne[10]. La participation des Indiens a de fortes répercussions sur l'imaginaire collectif, notamment grâce à la presse qui raconte la bravoure des soldats de l'Empire aux côtés des britanniques[52]. Il est arrêté et condamné à six ans de prison. Pendant la même période, des propositions de réformes sociales sont mises en avant. Monuments britanniques en Inde L'influence britannique en Inde a commencé au 17ème siècle avec l'arrivée de l'East India Co. Colombie au cours des 200 prochaines années, les Britanniques ont continué à étendre leur pouvoir jusqu'à ce qu'ils contrôlaient la quasi-totalité sous-cont L'agitation s'étend à partir de Calcutta aux autres régions du Bengale quand les étudiants rentrent dans les villages auprès de leur famille. En 1818, après une victoire sur la confédération des marathes formée de plusieurs États autonomes dans le nord-ouest de l’Inde, les anglais s’installent vraiment en Inde. © 2020, Encyclopædia Universalis - Test de compatibilité - Contactez-nous - Mentions légales Consentement RGPD.  Lire l’article, Le sikhisme est une religion pratiquée en Inde. Crédits : © 2005 Encyclopædia Universalis France S.A. Crédits : © 2013 Encyclopædia Universalis France S.A. En 1928, la Commission Simon visite l'Inde afin d'envisager de possibles réformes institutionnelles. Aussi connu sous le nom de » Sanatan Dharma « , la majorité du peuple indien pratique l’hindouisme. Alors que 25 % des revenus fiscaux étaient consacrés à payer l'armée pour maintenir l'ordre public face à d'éventuelles velléités indépendantistes, l'éducation, la santé publique, et l'agriculture devaient se contenter d'approximativement 1 % chacune. Dans les législatures provinciales, les Britanniques continuent d'avoir un certain contrôle en réservant des sièges à certains intérêts ou en favorisant des candidats ruraux moins revendicatifs[62]. Après la révolte des cipayes en 1857, le recrutement des forces armées des trois présidences britanniques se fait uniquement parmi les « races martiales », soit les castes ou groupes religieux considérés par les Britanniques comme aptes à servir dans l'armée, à l'exclusion des autres. Annie Besant notamment souhaite démontrer la supériorité de cette nouvelle forme d'organisation, qui a alors un certain succès en Irlande, sur la violence politique qui a agité le sous-continent entre 1907 et 1914[55]. Le succès de ce mouvement non-violent est une surprise pour les Britanniques. L'Empire britannique des Indes en 1939 (vert foncé) et ses anciennes dépendances (vert clair). « Famine ou pas famine, les Indiens se reproduisent comme des lapins »[87]. Un fossé se creuse cependant entre les modérés, dont Gokhale, qui minorent l'importance du militantisme, et les nouveaux « extrémistes » qui considèrent que la poursuite de réformes sociales détourne du nationalisme. En 1919, une législature indienne est créée, comprenant un Conseil d'État et une Assemblée législative. Le Raj était dirigé par un vice-roi désigné par le gouvernement du Royaume-Uni. Elle est basée sur la croyance que les esprits reviennent sur la terre pour vivre la vie sous différentes formes en fonction de leurs actes (karma). En 1935, l'ancien Premier ministre britannique David Lloyd George dit de la Fonction publique impériale qu'elle est « le cadre d'acier sur lequel repose toute notre structure de gouvernement et d'administration en Inde »[c],[17]. L'héritage le plus durable de la période britannique en Inde, outre un système juridico-légal en partie dérivé du droit anglais dont l'adaptation au contexte indien est souvent problématique, est probablement la place conquise par la langue anglaise, une langue que …  Lire l’article, Jawaharlal Nehru devint en 1947 le 1er Premier ministre de l'Inde. À partir du début du XXe siècle, le mouvement pour l'indépendance, au sein duquel Gandhi a mis en pratique ses théories sur la non-violence, prit de l'ampleur. Mis sous pression, Ambedkar signe un accord avec Gandhi, le Pacte de Poona : il n'y a finalement qu'un seul électorat hindou — la principale revendication de Gandhi — et certaines circonscriptions sont réservées à des candidats dalits[68]. Le 14 août 1947, le Dominion du Pakistan est créé. Londres paie la plupart des coûts de la guerre. Cette visite est l'occasion de grandes manifestations à travers le pays[67]. La domination britannique sur l’Inde commença au 17e siècle. La domination britannique sur l’Inde commença au 17 e siècle. La Ligue musulmane, au contraire, soutient la Grande-Bretagne et se maintient au gouvernement dans les provinces du Bengale, du Sind et du Pendjab[74]. Jouissant d'une grande réputation de qualification et de neutralité[15], il intègre peu à peu des Indiens en son sein. Gandhi mena sans relâche une résistance non violente contre l'empire britannique, jusqu'à l'indépendance de l'Inde en 1947. Rien … Il est mort le 30 janvier 1948 à Delhi (Inde). Ce sont deux nations sans frontières, qui se chevauchent. Dans le même temps, la loi divise l'électorat en 19 catégories religieuses et sociales (musulmans, sikhs, chrétiens, propriétaires, commerce et industrie, etc.) Plus tard la même année, le gouvernement Attlee, conscient de ne plus pouvoir contrôler le pays[99], décide de mettre fin à la domination britannique en Inde et annonce début 1947 son intention de transférer le pouvoir au plus tard en juin 1948. Abha Dawesar, écrivaine indienne née à New Delhi, a publié en 2009 (en France), ce roman jugé comme décapant : L'Inde en Héritage. Selon de nombreux historiens, le gouvernement britannique aurait refusé de reconnaître l'existence d'une famine dans le pays et d'apporter une aide humanitaire[85]. Cependant, tous les postes importants restent occupés par des Britanniques, généralement titulaires d'un diplôme d'Oxford ou Cambridge[16]. Le 26 janvier 1930 à Lahore, lors de sa session annuelle, le Congrès présidé par Jawaharlal Nehru adopte une déclaration demandant le Purna Swaraj, c'est-à-dire l'indépendance complète. Il oeuvra pour l'indépendance de l'Inde. La dernière modification de cette page a été faite le 15 décembre 2020 à 20:52. Retrouvez-le dans l’espace. Au sein de l'Empire, un État princier est une entité nominalement souveraine dotée d'un dirigeant indien sujet à une alliance avec la couronne britannique. Tout cela est très difficile à comprendre ; il semblerait que ce soit un retour à quelque théorie médiévale[k],[93]. »[86]. De 1905 à 1911, le Bengale est divisé en deux et une nouvelle province, l'Assam-et-Bengale-oriental est créé, dirigée par un lieutenant-gouverneur. Peu d'avancées ont lieu. Le Government of India Act de 1919 élargit les pouvoirs des législatures provinciales et impériale[62]. L'ICS joue un rôle capital dans la mainmise britannique sur l'Inde. . Pendant ses années en Afrique du Sud, Gandhi, avocat de formation, a représenté la communauté indienne en théorisant une technique de résistance non-violente face à l'autorité coloniale. INDE BRITANNIQUE - (repères chronologiques) Écrit par Olivier COMPAGNON • 587 mots Juin 1757 L'officier anglais Robert Clive écrase à Plassey une armée indigène et, en prenant le contrôle du Bengale, permet le renforcement de la présence anglaise en Inde. Ce rôle est particulièrement critiqué par le mouvement pour l'indépendance. En 1905, il décide de diviser en deux la province la plus importante, la présidence du Bengale : le Bengale-oriental à majorité musulmane, et le Bengale-occidental à majorité hindoue. Le premier recensement indien est conduit en 1871 et 1872, inventoriant castes, religions, métiers, éducation et infirmités de la population. Après la révolte des cipayes en 1857, le Parlement britannique décide de dissoudre la Compagnie britannique des Indes orientales et de transférer la gestion de l'Inde à la couronne. Alors que les Britanniques sont enclins à considérer la Ligue comme représentante des musulmans, malgré la présence au sein du Congrès de nombreux hommes politiques musulmans (comme Abul Kalam Azad), le Congrès dénonce une tactique visant à « diviser pour mieux régner »[94]. C’est dans une large mesure grâce au pillage de l’Inde que la Révolution Industrielle a pu se dérouler en … Bhimrao Ramji Ambedkar y fait la demande de la création d'électorats séparés pour les Intouchables (Dalits)[68]. Ce que l'écrivain britannique Rudyard Kipling célébrait comme étant le « fardeau civilisateur de l'homme blanc » et que nos politiciens souhaitent aujourd'hui nous vendre sous l'étiquette d'« oeuvre civilisatrice de la colonisation » s'est résumé aux mêmes procédés de pillage et d'asservissement de la population, que… Encyclopædia Universalis, consulté le . Bien que ne faisant pas théoriquement partie de l'Inde britannique, la politique extérieure, la défense et la plupart des communications des États princiers sont sous le contrôle des Britanniques. Après les conférences de la table ronde, le parlement britannique adopte le Government of India Act de 1935. Naturellement, ce mécanisme a appauvri l’agriculture et l’industrie indiennes. Elle est située sur la rivière Hooghly, à 150 kilomètres de l'océan Indien, dans le delta du Gange. En 1920, Gandhi lance sa campagne de non-coopération : il appelle les Indiens à renvoyer les médailles et décorations britanniques, à démissionner de la fonction publique et à boycotter les biens britanniques. La partition nécessite également de partager entre les deux pays l'administration, l'armée, les chemins de fer, etc. L’hindouisme est l’une des plus anciennes religions du monde. Les présidences puis provinces sont les régions de l'Empire directement administrées par les Britanniques. Elle se renforça considérablement au 19 e siècle et s’acheva en 1947, année où l’Inde accéda à l’indépendance.. En juin 1947, les leaders indépendantistes — Patel, Nehru et Azad[100] pour le Congrès, Ambedkar pour les Dalits, Tara Singh pour les sikhs — cèdent aux demandes de la Ligue musulmane et de Jinnah et s'entendent sur la Partition des Indes selon des frontières religieuses, malgré la très forte opposition de Gandhi. Il fit part de son mépris pour les Indiens à Leo Amery, Secrétaire d'État pour l’Inde et la Birmanie, lui disant : « Je hais les Indiens. De deux frères, l'un est hindou et un autre musulman, ils appartiendraient à deux différentes nations. Cette décision, perçue comme communautariste, est très mal reçue. Le Congrès lance en juillet 1942 le mouvement Quit India, demandant le retrait immédiat des Britanniques d'Inde sous peine d'une campagne de désobéissance civile nationale. Ses efforts lui valurent le titre de Mahatm... Par exemple en 1917, au sein du Conseil législatif impérial, Madan Mohan Malaviya, parlant des attentes créées par la guerre en Inde, déclare : « Je m'aventure à dire que la guerre nous a fait avancer [...] de cinquante ans [...]. Déjà connu pour ses activités en faveur des droits des Indiens en Afrique du Sud, Gandhi suit le conseil de son mentor Gopal Krishna Gokhale et choisit de ne faire aucune déclaration publique pendant la première année de son retour et au contraire de voyager, pour observer le pays, et écrire[56]. Ces deux nations existent dans des proportions diverses dans la plupart des villages d'Inde. Les réformes de 1919, bien que les plus avancées, offrent toutefois aux Indiens des pouvoirs très limités[62].

Un Bruit Qui Court En 8 Lettres, Julie Andrieu Enceinte 2019, 14 Rue Des Parisiens Asnières-sur-seine Horaires, Poème à Lou Apollinaire Si Je Mourais, Notice Impôts 2020, Comment Connecter Une Manette Xbox Sur Switch Sans Adaptateur, Olivier Dussopt Marianne, Un Tonique - 3 Lettres, Ou Vivre Au Portugal Pour Un Français, Ladj Ly Films, Roxana Maracineanu Taille, Bluetooth N'est Pas Disponible Sur Cet Appareil,